Le Montreux Jazz Festival, c’est bien plus que le nom évocateur d’un évènement singulier dans le monde de la musique. Depuis ses débuts en 1967, le Festival a considérablement développé l’éventail de ses activités. Il se décline désormais en un univers florissant tout au long de l’année: la Montreux Jazz Artists Foundation, dédiée aux projets didactiques et à la relève artistique; les restaurants Montreux Jazz Café, véritables ambassades de l’esprit du Festival à l’échelle internationale; la Claude Nobs Foundation, dont la mission consiste à préserver et valoriser la plus grande collection d’archives audiovisuelles de concerts au monde.

Retrouvez ci-dessous de plus amples informations à propos du Festival et des différentes entités qui constituent son univers.

Le Montreux Jazz Festival

Le Montreux Jazz Festival se déroule durant 2 semaines chaque été en Suisse, au bord du Lac Léman. Par ses choix de programmation ambitieux et un savoir-faire forgé dans l’hôtellerie, le Montreux Jazz Festival offre un écrin privilégié aux artistes et au public, un temps suspendu dans lequel éclosent des histoires fantastiques.

Créé en 1967 par Claude Nobs, René Langel et Géo Voumard, le Montreux Jazz Festival est devenu un événement emblématique. Non parce qu’il dépasse le cap des 250.000 visiteurs ou que la quinzaine montreusienne figure parmi les manifestations les plus importantes d'Europe et du monde, mais plutôt parce que l’ampleur gagnée n’a pas parasité l’identité du Festival. A Montreux, l’intimité, propice à l’improvisation, demeure une priorité. La proximité entre les plus grands artistes et leur public dans des salles à capacité raisonnable, le confort et la qualité d'écoute, résultent en des concerts uniques et favorisent l’apparition de moments rares.

Si le jazz et le blues sont aux sources de la manifestation, les autres styles de musique y ont rapidement trouvé leur place, avec comme point d'ancrage les rencontres artistiques entre toutes les générations de musiciens et les expériences inédites. Ainsi, Nina Simone, Miles Davis, Ella Fitzgerald, Marvin Gaye, Prince, Leonard Cohen, David Bowie, ou encore Stevie Wonder ont livré à Montreux des performances historiques.

Les trois scènes payantes (Auditorium Stravinski, Montreux Jazz Club, Montreux Jazz Lab) sont la vitrine la plus prestigieuse du Festival. Toutefois, dès ses débuts, le fondateur a voulu offrir un accès pour tous à la musique : ainsi de nombreuses scènes gratuites contribuent pleinement à faire battre le cœur du Festival et à porter les artistes émergents. Dès l’après-midi, entre la scène extérieure de Music in the Park et les workshops, jusqu’aux heures tardives de la Rock Cave et des aftershows, l’ambiance festivalière bat son plein sur la promenade des quais de Montreux jalonnés de stands de nourriture variés et de terrasses étendues sur le lac, avec une vue imprenable sur les Alpes.

Depuis ses débuts, guidé par son attachement crucial à la qualité du son, le Festival enregistre minutieusement tous ses concerts au moyen des dernières technologies. Cette collection unique d’archives audiovisuelles rassemble plus de 5'000 heures de musique live : elle est aujourd’hui inscrite au Registre de la “Mémoire du Monde” de l’UNESCO. Plus de 400 concerts de Montreux ont également été publiés, comme le célèbre album Swiss Movement de Les McCann et Eddie Harris en 1969 ou encore le concert saisissant de Nina Simone de 1976.

Après la disparition de Claude Nobs en janvier 2013, Mathieu Jaton a repris la direction du Festival. Fort des savoir-faire qui le rendent si singulier dans le monde de la musique, le Montreux Jazz Festival poursuit chaque année cette épopée musicale bâtie sur l’audace et les rêves sans limites.

Conseil de Fondation
Président : Me François Carrard
Vice Président : Pierre Landolt
Membres: Thierry Amsallem, Patrick Aebischer, Pierre Keller, André Kudelski, Xavier Oberson, Peter Rebeiz, Laurent Wehrli
Directeur Général : Mathieu Jaton
Secrétaire Générale : Viviane Rychner Raouf

Membre de
Top Events of Switzerland | Swiss Music Promoters Association | Yourope The European Festival Association |International Jazz Festivals Organization | European Talent Exchange Program |International Live Music Conference | La fédération De Concert!

Distinctions honorifiques
Swiss Night Life Award 2015 "Best Festival", Swiss Recycling Award 2014, Prix 2011 de l’intégration professionnelle de personnes en situation de Handicap par l’Association des Entreprises d’Insertion Professionnelle (AEIP).

Historique

Il serait titanesque de citer tous les artistes ayant joué sur les différentes scènes du Festival depuis 1967. Dresser une liste ne serait pas faire suffisamment honneur à chacun d'entre eux, tous ayant participé à cimenter l'histoire du Festival. Pour revivre les grands moments du Festival, plusieurs outils sont à votre disposition:

  • Montreux Jazz Live

Cette plateforme numérique permet un accès aux trésors audiovisuels que représentent non seulement les archives de concerts enregistrés depuis 1967, mais également un ensemble de formats vidéos réalisés par la Montreux Jazz TV. Avec cet outil, les contenus du Festival sont centralisés et éditorialisés. Des nouveautés seront régulièrement proposées.

  • Concerts Database

Cet outil de recherche répertorie tous les concerts ayant eu lieu au Montreux Jazz Festival depuis 1967, dont les « setlists » (liste de morceaux) de ces derniers.

  • Video Interactive 50e

Une rétrospective des 49 dernières éditions sous forme de vidéos courtes.

 

1967- 2016, UNE RÉTROSPECTIVE


SINCE 1967
Destination de prédilection des Anglais dès le XIXe siècle, la petite ville de Montreux a les pieds dans le Lac Léman et la tête dans les montagnes, le soleil en ange gardien. Peu nombreux sont les voyageurs en transit qui résistent à la tentation de s'arrêter un instant pour profiter de Montreux.

A l’époque, les participants au concours de télévision de "La Rose d'Or" appréciaient particulièrement l'endroit. Il ne manquait que des animations pour les soirées. Un collaborateur de l'Office du Tourisme en est alors chargé : un certain Claude Nobs. Passionné depuis toujours par la musique, il prend cette mission à bras le corps et l’honore si bien qu'en quelques années, la décision de créer un événement séparé devient une priorité. Grâce à son enthousiasme et à son audace, celui qui a fait jouer les Rolling Stones pour la première fois hors de Grande-Bretagne a réussi à convaincre qu'un festival dédié au jazz et aux autres musiques actuelles avait sa place sur la Riviera.

Le Casino de Montreux accueille sur trois jours de juin 1967 le premier Montreux Jazz Festival: quinze groupes ou artistes sur la scène payante, et déjà des jams sessions à tout-va dans les jardins. Point d'orgue de cette édition, le Charles Lloyd Quartet fait découvrir aux côtés du maître saxophoniste, le pianiste Keith Jarrett et le batteur Jack DeJohnette.

Affirmons-le sans détour: il y avait dans ce pari une douce folie. Refusant de suivre les tièdes, Claude Nobs et ses acolytes, René Langel et Géo Voumard, n'ont jamais voulu d'un petit festival. Pas pour la gloire, pas pour l'argent, mais pour l'amour de la musique. Le Festival, visionnaire, enregistre déjà tous ses concerts. Il ne cessera de le faire, au moyen des meilleures technologies du moment.

Dès la deuxième année, l’événement s’étend sur cinq jours. Il ne cessera d'augmenter, au gré d’un succès grandissant. L’enregistrement du concert mythique de Les McCann et Eddie Harris lors de cette même édition, Swiss Movement, est le premier album de jazz de l’histoire de la musique à être vendu à plus d’un milllion d’exemplaires. Ce live, et de nombreux autres qui suivront, contribuent à la reconnaissance internationale du Festival.

70’- 80’
La route n'est pas exempte de difficultés, elles-mêmes pleinement actrices de la légende : le Casino prend feu lors d'un concert de Frank Zappa en décembre 1971 et force un déménagement temporaire au pavillon du Palace en 1972, puis à la Maison des congrès les deux années suivantes. L’épisode de l’incendie fait l’objet d’un hit planétaire, « Smoke On The Water », composé par les membres de Deep Purple alors témoins de la scène. Le retour au Casino entièrement reconstruit, marque l'arrivée de nouveaux genres musicaux, la folk et la country.

L'édition de 1977 atteint un record de durée, s'étalant du 1er au 24 juillet, et souligne l’arrivée des « musiques du monde », notamment brésiliennes, et de la disco. Les quinze années suivantes installent définitivement le Montreux Jazz Festival dans le cœur des mélomanes et l'impose comme référence dans le monde entier. Miles Davis s'y sent comme chez lui. B.B. King y fait régulièrement l'apologie du blues. Herbie Hancock et Carlos Santana déploient leurs doigts de feu et leur créativité.

90’
Le Festival ne se repose jamais sur ses lauriers : les années 90 signent un tournant spectaculaire. En 1993, le Centre des Congrès et des Expositions (aujourd’hui baptisé Montreux Music and Convention Center - 2M2C) devient le nouveau site du Festival, offrant la possibilité de programmer dans deux salles : l'Auditorium Stravinski et le New Q's. Cette "petite" salle permet de faire découvrir aux spectateurs des artistes moins connus ou des genres plus pointus. La transition est épaulée par Quincy Jones, l’ « American brother », qui co-produira l'événement aux côtés de Claude de 1991 à 1993. 1991 garde aussi l’empreinte historique du dernier concert de Miles Davis avec the Gil Evans Orchestra et the George Gruntz Jazz Band dirigé par Quincy Jones.

Le public suit ces évolutions, et se multiplie à chaque édition. En 1998, la deuxième salle rebaptisée Miles Davis Hall se consacre toujours davantage aux musiques émergentes, de l'électro à l'acid jazz en passant par le hip hop. Cette même année, le cap des 200.000 visiteurs est franchi, entre les scènes payantes et gratuites.

2000 - 2015
A partir de 2003, une nouvelle salle du Casino Barrière permet d'élargir le spectre musical. Malgré une météo souvent capricieuse, le Festival garde le cap jusqu'au quarantième anniversaire célébré en 2006. La barre des 220.000 spectateurs est atteinte depuis quelques années déjà.
En 2007, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et la Fondation Claude Nobs, entité curatrice des archives présidée par Thierry Amsallem, joignent leurs forces et leurs compétences pour créer un projet unique de numérisation de ces bandes audiovisuelles en haute définition : un projet d’envergure destiné à la préservation des archives et leur valorisation pour les générations futures. L’objectif est, en outre, de rendre les archives accessibles au plus grand nombre et, conformément aux copyrights, grâce au développement de technologies de diffusion interactives à des fins non seulement patrimoniales mais éducatives, scientifiques et culturelles.

Cuisinier de formation, Claude Nobs insuffle son souci de l’accueil et sa passion pour la gastronomie au-delà des scènes du Festival: ainsi naissent en 2008 les Montreux Jazz Café, des restaurants mêlant la cuisine et la musique de manière unique. 2008 correspond aussi à la naissance de la Fondation 2, entité dédiée aux projets didactiques tels que les workshops et les créations musicales dans des lieux insolites. Cette fondation d’utilité publique chapeaute aussi les célèbres concours de piano, de guitare et de voix.

En 2013, la soudaine disparition du charismatique Claude Nobs laisse le Festival orphelin de son fondateur. Le deuil sera un temps d’hommages marquants, en même temps qu’un rebond créatif, empreint de décisions et de changements significatifs, imaginés avec Claude Nobs lui-même au cours de l’automne précédent. Guidé par son ADN exigeant et emmené par son nouveau directeur Mathieu Jaton, le Montreux Jazz Festival redessine son architecture et continue de se projeter dans l’avenir, exactement comme l’on bichonnerait un vinyle précieux :
Face A, trois salles payantes aux caractères bien trempés. L’Auditorium Stravinski, reste le lieu patiné par le passage d’artistes qui collent le vertige. Cette fabrique d’anthologie partage l’affiche principale avec deux autres espaces aux identités claires : le Montreux Jazz Club, cadre intimiste idéal pour le Jazz, la Soul, et la spontanéité de ses jam sessions, caresse une classe à l’ancienne ; le Montreux Jazz Lab, plateforme féroce et propice aux live streams, pulse au rythme des artistes les plus en vogue et les découvertes tous genres confondus.
Face B, boom de gratuité toujours, mais dans un cadre finement « remasterisé ». Au gré de quais revigorés racontant  l’histoire des musiques fondatrices du Festival le long d’un jazz strip de néons colorés.

En juin 2013 la collection d’archives de plus de 5’000 heures d’enregistrements de concerts au Montreux Jazz Festival est inscrite au registre de la Mémoire du Monde de l’UNESCO. Véritable témoignage historique de l’évolution de la musique live depuis un demi- siècle, elle est la première bibliothèque audiovisuelle reconnue comme patrimoine mondial.

En devenant la Montreux Jazz Artists Foundation (MJAF) en 2014, la Fondation 2 prend une toute nouvelle dimension. Bien sûr, elle continue d’organiser ses concours, ses concerts, intimistes ou inédits. Mais c’est tout au long de l’année que la MJAF rempli désormais sa mission de tisseuse de liens et d’accompagnatrice des talents de demain. Avec notamment la mise sur pied de la « Montreux Jazz Academy ».
En 2016, le Montreux Jazz Festival célèbre sa 50e édition. Un demi-siècle de musiques vivantes, sublimées chaque été dans cette petite ville extra-ordinaire. L’affiche emblématique 2016 réalisée par Giovanni Riva, tout comme les projets et collaborations de ce jubilé tourné vers l’avenir, sont imprégnés du ciment historique qui lie le Festival avec les artistes et le public.

Montreux Jazz Artists Foundation

La Montreux Jazz Artists Foundation - MJAF (anciennement Fondation 2) est la branche pédagogique du Montreux Jazz Festival. Cette fondation reconnue de pure utilité publique est née de la volonté de découvrir les nouveaux talents, de favoriser les échanges culturels et de créer un lieu privilégié de rencontres entre les artistes et le public.

Elle organise durant le Montreux Jazz Festival les célèbres concours de voix, de guitare et de piano solo, des workshops ainsi que des créations musicales dans des lieux insolites.

Mais c’est aussi tout au long de l’année que la fondation remplit sa mission de tisseuse de liens et d’accompagnatrice des talents de demain. Depuis 2014, la MJAF organise la Montreux Jazz Academy, une résidence intensive d’une semaine pour une dizaine de jeunes talents sélectionnés parmi les lauréats des concours organisés durant le Festival.

L’objectif de la Montreux Jazz Academy est de leur proposer des outils pour consolider leur carrière d’une part, et d’autre part de les inciter à sortir de leurs zones de confort, en leur offrant un terrain d’échange et d’expérimentation privilégié avec des mentors de renom. Grâce à ces rencontres, source de nouveaux questionnements et de nouvelles idées, de nombreux projets musicaux ont vu le jour au sein de la Montreux Jazz Academy.

La Montreux Jazz Artists Foundation se veut porteuse d’un message fort: l’avenir du jazz est brillant, et il passe par Montreux.

Conseil de Fondation
Président : Xavier Oberson
Vice-Président : François Carrard
Directeur général : Mathieu Jaton
Directrice artistique : Stéphanie-Aloysia Moretti
Membres :  Patrick Delarive, Pierre Keller, Julie de Luxembourg, Jean-Claude Reber, Stephanie Rada Zocco, Wendy Oxenhorn
Secrétaire générale : Viviane Rychner Raouf

Montreux Jazz Café

Cuisinier de formation, Claude Nobs (fondateur du Montreux Jazz Festival) a insufflé son souci de l’accueil et sa passion pour la gastronomie au-delà du Festival: ainsi est né en 2008 le premier Montreux Jazz Café à l'aéroport de Genève, imaginés comme un lieu convivial où la cuisine et la musique puissent se mêler de manière unique.

Conçus comme des ambassades du Festival, Les Montreux Jazz Café proposent une atmosphère et des plats élaborés avec cette même passion,  inspirés d’instants typiquement « montreusiens ». Au menu, le fameux B.B. Burger, le coquelet façon Quincy Jones ou encore le succulent Ella’s Cheesecake.

Les archives audiovisuelles du Festival, inscrites au registre de la « Mémoire du monde » de l’UNESCO, sont également un élément clé des Montreux Jazz Cafés, construits autour de l’usage exclusif de ces images. Tout un chacun peut apprécier une cuisine de qualité tout en découvrant des concerts la plupart du temps jamais diffusés ailleurs.

L’histoire des Cafés imaginés par Claude Nobs continue de s’écrire : plusieurs cafés ont ouvert à travers le monde. C’est la société Montreux Jazz International SA qui gère le développement de la marque Montreux Jazz Café à l’international.

Pour découvrir l’ensemble des Montreux Jazz Café et leurs menus, consultez montreuxjazzcafe.com

Visit us - ABU DHABI Airport - EPFL LAUSANNE - GENEVA Airport - MONTREUX - PARIS Gare de Lyon - SINGAPORE - ZURICH Airport

Claude Nobs Foundation

Fondation d’intérêt publique pour la préservation et la valorisation de la collection audiovisuelle du Montreux Jazz Festival inscrite en 2013 au registre de la « Mémoire du Monde » de l’UNESCO.

De Aretha Franklin à David Bowie en passant par Ray Charles ou Prince, plus de 5’000 heures de concerts ont été enregistrées en audio et vidéo depuis la création du Montreux Jazz Festival en 1967 par le visionnaire Claude Nobs.

La collection recouvre de nombreux grands noms du Jazz comme Errol Garner, Count Basie, Lionel Hampton, Dizzy Gillespie, Oscar Peterson ou encore Herbie Hancock. La plupart ont composé des morceaux d’anthologie, fruits de jam sessions improvisées extrêmement rares. De par son universalité et sa dimension interculturelle cette bibliothèque d’enregistrements "live" n’a pas d’équivalent dans le monde.

"It’s the most important testimonial to the history of music, covering jazz, blues and rock" Quincy Jones.

En 1991, 1992, 1993, 1997 et depuis 2002 les éditions du Festival sont enregistrées en Haute Définition. Le Festival a même expérimenté la 3D en 2010 en partenariat avec le groupe Nagra Kudelski et la 4K 3D depuis 2012 avec NVP3D et la RTS.

Depuis 1967, de multiples concerts ont été publiés par les artistes et maisons de disques en LP puis en CD, diffusés à la radio et TV à travers le monde sous le label Montreux Jazz Festival. En 2004, Eagle Rock et Montreux Sounds ont créé la série de concerts "Live at Montreux" en MP3, DVD, Blu-ray, TV et VOD. 

Depuis 2007, le "Montreux Jazz Digital Project", en partenariat avec l’EPFL, ambitionne de préserver, de mettre en valeur et de rendre accessible l’ensemble des archives du Montreux Jazz Festival dans un lieu dédié au cœur de leur campus nommé "Art Lab".

Conseil de Fondation
Président: Thierry Amsallem
Vice-Président: Laurent Wehrli
Membres: Patrick Aebischer, Olivier Audemars, Joëlle Borgatta, France Lombard, Eric Merk
Secrétaire Général: Simon Lepêtre

Support us

Partenaires

Le sponsoring est une source de financement incontournable pour les manifestations culturelles. L'intégration des partenariats varie par contre d'un événement à l'autre. Depuis des années, le Festival mise sur une collaboration étroite avec ses partenaires, dont la présence doit amener une valeur ajoutée au public et aux artistes.

Les amis

L'Association des Amis du Festival de Jazz de Montreux, créée en 1978, réunit actuellement 200 membres qui soutiennent le Festival, au travers de sa promotion et en transmettant des valeurs qui sont celles du Festival : éclectisme musical, découverte des nouveaux talents et soutien aux jeunes artistes.

Montreux Jazz Artists Foundation

La Montreux Jazz Artists Foundation est née de la vision et de la volonté de Claude Nobs de découvrir de nouveaux talents, de favoriser les échanges culturels et de créer un lieu privilégié de rencontre entre les artistes et le public.