Aller au contenu

Fatoumata Diawara

L’artiste malienne incarne l’avenir du folk wassoulou. Comédienne jadis collaboratrice de la troupe Royal de luxe, la protégée de Cheick Tidiane Seck travaille avec Dee Dee Bridgewater et Oumou Sangaré, chante pour Herbie Hancock et Mulatu Astatke, quand elle n’interprète pas sur scène Karaba, sorcière de la comédie musicale Kirikou et Karaba. À trente-sept ans, fière militante engagée contre l’excision, elle publie en 2018 un deuxième album irradiant traversé d’échos funk, pop ou reggae. Produit par Matthieu Chedid, avec qui elle avait chanté à l’Auditorium Stravinski en 2017, il se nomme Fenfo. «Quelque chose à dire» en bambara.

vendredi – 16 juillet
Scène
Scène du Lac
Catégorie
Assis
Prix
CHF 85.–
21:00

LASS

FATOUMATA DIAWARA